• Ménagerie du jardin des Plantes : Mangouste jaune ou Mangouste fauve

    La mangouste jaune est une mangouste relativement petite avec une taille tête-corps de 40-60 cm, une queue de 18-25 cm et un poids de 450-900 g.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Mangouste jaune ou Mangouste fauve

    La couleur du pelage est habituellement de jaune rougeâtre à jaune fauve et le bout de la queue touffue est blanc.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Mangouste jaune ou Mangouste fauve

    Les joues, la gorge et la partie supérieure de la poitrine sont plus pâles que le reste du corps. Dans la partie nord de son aire de répartition, la couleur peut être plus grisâtre et il se peut que le bout blanc de la queue soit manquant.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Mangouste jaune ou Mangouste fauveLes yeux sont brun orange. Les mangoustes jaunes sont diurnes et sociales, même si moins grégaires que les mangoustes rayées ou les suricates, vivant la plupart du temps en petits groupes de 5-10 animaux. Elles peuvent creuser leurs propres terriers, mais aussi partager avec les écureuils terrestres (spermophiles) ou les suricates. Les excréments sont déposés dans des latrines proches de l'entrée du terrier.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Mangouste jaune ou Mangouste fauve

    Les petits naissent en général entre octobre et mars après une période de gestation d'environ 60-62 jours. La portée varie de 1-5 (la plupart du temps 2-3) petits, qui sont sevrés à l'âge de 10 semaines et atteignent la taille adulte après 10 mois.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Mangouste jaune ou Mangouste fauve

    La mangouste jaune se nourrissent principalement d'insectes et d'autres invertébrés mais peuvent aussi attraper des petits rongeurs, des reptiles, des amphibiens et occasionnellement des charognes.

    * sources : http://www.waza.org/fr/zoo/galerie-de-photos/cynictis-penicillata

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    60 commentaires
  • Jardin des Plantes : FIAC 2015 : "Sans titre" de Vincent Mauger

    Tubes de PVC 200 x 200 cm
    Présentée par la Galerie Bertrand Grimont, Paris

    Vincent Mauger est né en 1976 à Rennes. Il vit et travaille près de Nantes.

    Jardin des Plantes : FIAC 2015 : "Sans titre" de Vincent Mauger

    Sa sculpture Sans titre, par un assemblage de matériaux simples, devient un fragment de météorite en plastique en pleine érosion.

    Jardin des Plantes : FIAC 2015 : "Sans titre" de Vincent Mauger

    Posée au sol, elle semble continuer à se développer dans l’espace par sa forme organique, rythmée de cratères prédécoupés.

    Jardin des Plantes : FIAC 2015 : "Sans titre" de Vincent Mauger

    L’idée de cocon, telle une ruche à grande échelle, est également évoquée dans cette oeuvre qui propose ainsi un nouvel espace dans lequel se projeter.

    * sources : http://www.fiac.com/paris/hors-les-murs/jardin-des-plantes/edition-2015/vincent-mauger

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • Jardin des Plantes : FIAC 2015 : Rosa Luxemburg de Nicolas Milhé

    Bronze sur socle 180 x 21,5 x 23 cm
    Présentée par la Galerie Samy Abraham, Paris

    Nicolas Milhé est né en 1976. Il vit et travaille à Paris.

    Jardin des Plantes : FIAC 2015 : Rosa Luxemburg de Nicolas Milhé

    Une superbe illusion d'optique puisque cette statuette ne mesure que ... 23 cm !

    Par une sorte de casting sauvage, l’artiste trouve l’incarnation de Rosa Luxemburg en la personne d’une jeune architecte parisienne qu’il scanne en trois dimensions afin d’obtenir un moule pour réaliser ce bronze. S’il s’agit ici de rendre hommage à l’engagement de Rosa Luxemburg, l’oeuvre revendique avant tout un principe de réactivation d’un personnage historique.

    Jardin des Plantes : FIAC 2015 : Rosa Luxemburg de Nicolas Milhé

    La révolte spartakiste écrasée dans le sang, et le destin tragique de cette femme restée dans l’ombre et dans l’opposition du pouvoir, ne lui ont pas permis de marquer durablement les images de son temps.

    Jardin des Plantes : FIAC 2015 : Rosa Luxemburg de Nicolas Milhé

    Avec le bronze, Nicolas Milhé magnifie l’une des plus fascinantes figures révolutionnaires, antimilitaristes, écologistes et féministes du début du siècle dernier en lui donnant un nouveau statut, un gage d’éternité.

    * sources : http://www.fiac.com/paris/hors-les-murs/jardin-des-plantes/edition-2015/nicolas-milhe

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    65 commentaires
  • Au Jardin des Plantes ...

    "Un automne aux couleurs éclatantes permet de passer en douceur de la clarté à la froideur" Philippe DEUSCHER

    Au Jardin des Plantes ... "L'automne est une saison où les couleurs de l'été laissent la place à une symphonie d'odeurs et de lumières qui éclatent pour laisser place à l'hiver, sombre et plus monotone" Philippe DEUSCHER

    Au Jardin des Plantes ... "Brunes, vertes, jaunes ou rouges, les feuilles d'automne tapissent le sol où plus rien ne bouge" Philippe DEUSCHER

    Au Jardin des Plantes ...

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    74 commentaires
  • Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

    Ce petit cormoran possède un bec plus bref et une queue plus allongée que le cormoran noir.

    Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

    Le dessus de la tête porte une petite touffe de plumes ébouriffées formant une sorte de petite crête. En dehors de la période nuptiale, cette dernière s'estompe et disparaît.

    Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

    Les juvéniles ont un plumage plus terne que les adultes. Les juvéniles en phase pie ont le noir du capuchon qui descend jusqu'en dessous de l'œil. Ils ont des cuisses noires.

    Le cormoran pie est un espèce plutôt silencieuse, ce qui explique qu'on possède peu de descriptions de cris ou de chants. Néanmoins, pendant la période nuptiale, il émet un faible roucoulade.

    Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

    Cormoran pie juvénile

    Le cormoran pie est très adaptable. Néanmoins, il préfère les étendues d'eau douce comme les marécages, les lacs, les étangs, les cours d'eau, les eaux qui débordent du lit des rivières et les pièces d'eau artificielles y compris les bassins ornementaux des villes. On le trouve également dans les eaux côtières, leslagunes, les estuaires, les mangroves marécageuses, les ports abrités, les marais salants et les îles situées légèrement au large du littoral. Tous ces habitats requièrent des arbres et des buissons situés à proximité de l'eau pour la nidification et la recherche de nourriture. Sur les pièces d'eau de grande surface, le cormoran pie a tendance à pêcher sur les rives qui ont des eaux peu profondes.

    Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

     

    Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

    Les cormorans pies pêchent en solitaire. S'ils forment des rassemblements en cas d'abondance de nourriture, ils ne forment pas des groupes coopératifs. Ces oiseaux sont des prédateurs benthiques, c'est à dire qu'il trouvent leur nourriture sur le plancher au fond des lacs ou des océans. Ils plongent dans des eaux peu profondes et leur immersion est généralement assez brève, ne durant pas plus de de 15 à 20 secondes.

    Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

    Cet oiseau n'est pas vraiment menacé. Il est même assez répandu en Australie où on peut observer des centaines de colonies. La population de Nouvelle-Zélande (race brevirostris) était estimée entre 10 000 et 50 000 individus dans les années 80. Cette espèce a souffert de la destruction ou de l'altération des zones humides, déficit qui a été en partie compensé par la colonisation des réservoirs. Dans les Nouvelles-Galles du Sud, son alimentation est très dépendante de l'abondance des poissons exotiques importés comme les carpes. Or une campagne est en cours pour tenter de supprimer ces espèces non indigènes. Une telle politique peut avoir des conséquences assez néfastes sur la survie de cette espèce dans cette région. Un comptage partiel réalisé en 1990 en Nouvelle-Guinée avait recensé plus de 1000 oiseaux.

    Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

    La position du cormoran, ailes déployées à la sortie de l’eau lui permet entre autres de sécher ses plumes. Il s’avère que ce comportement permet également au cormoran une meilleure thermorégulation et facilite sa digestion.

    Ménagerie du jardin des Plantes : La grande volière : le Cormoran pie

    * Pour en savoir plus sur cet oiseau : http://www.oiseaux.net/oiseaux/cormoran.pie.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    61 commentaires
  • Ménagerie du jardin des Plantes : Le Cercopithèque de l'Hœst

    Le Cercopithèque de l'Hœst (Cercopithecus lhoesti ou Allochrocebus lhoesti) est un singe qu'on trouve dans la partie supérieure de l'Est du Bassin du Congo.

     Ménagerie du jardin des Plantes : Le Cercopithèque de l'Hœst

    Le Cercopithèque de l'Hœst a un poil court et brun foncé, avec une couleur marron sur le dos et un ventre sombre. Ses joues sont gris clair avec une moustache pâle. Il comporte un plastron blanc caractéristique et important, Dans la longueur du corps, il est de 12,5 à 27 pouces (32 à 69cm), avec un 39 pouces 19 à (48 à 99 cm) queue. Le mâle pèse environ 6 kg (13 lb), tandis que la plus petite femelle pèse 3,5 kg (7,7 lb). Sa queue est longue et à la fin en forme de crochet. Ils sont nés entièrement revêtu et avec les yeux ouverts.

    Le Cercopithèque de l'Hoest vit en Afrique centrale dans les forêts de plaines et de montagnes situées à l'est du Congo, au Rwanda et à l'ouest de l'Ouganda.

    Les groupes constitués de 9 à 25 individus se déplacent à la fois au sol et dans les arbres.
    Les cercopithèques renforcent les relations du groupe par de nombreuses séances de toilettage tout au long de la journée. Les jeunes, très à l'aise dans les arbres ont une queue semi-préhensile, caractéristique qu'ils perdront à l'âge adulte. Pour dormir, la troupe se regroupe dans un site dortoir sur les arbres, loin des prédateurs.

    VU - Vulnérable.
    Les braconniers chassent les cercopithèques, parfois par groupes entiers, afin de les revendre comme viande brousse sur les marchés. De plus, l'exploitation du bois et la recherche de l'or provoquent la disparition de leur habitat.

    * sources : http://candy199.skyrock.com/2561781417-Le-Cercopitheque-de-l-H-st.html

    À la Ménagerie, Le Cercopithèque de l'Hœst vit en famille. Le petit dernier est né le 19 septembre dernier, il se porte bien.

     Ménagerie du jardin des Plantes : Le Cercopithèque de l'Hœst

     

     Ménagerie du jardin des Plantes : Le Cercopithèque de l'Hœst Il avait juste 1 mois le jour de mes photos, il est vraiment très mignon, les enfants l'adorent.

     Ménagerie du jardin des Plantes : Le Cercopithèque de l'Hœst

      

     Ménagerie du jardin des Plantes : Le Cercopithèque de l'Hœst

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • Ménagerie du jardin des Plantes : Le chat de PALLAS

    Il n'est pas un adepte de la poursuite ! Pour chasser, il préfère attendre patiemment sa proie en se cachant près de la sortie d'un terrier ou, si celui-ci n'est pas profond, aller la dénicher d'un coup de patte.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Le chat de PALLAS

     

    Ménagerie du jardin des Plantes : Le chat de PALLAS

    Tête ronde, face aplatie, corps trapu, courtes pattes, petites oreilles, fourrure dense et épaisse, ce chat est parfaitement adapté au froid. Sa pupille contractée est ronde tandis qu'elle est verticale chez les autres félins.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Le chat de PALLAS

    Protégé dans presque tous les pays où on le trouve, la chasse pour sa fourrure a diminué. Cependant elle subsiste, notamment en Mongolie. D'autre part, les pikas, cousins des lièvres, constituent l'essentiel de ses proies. Ils font l'objet, en Chine et en Russie, de campagnes d'empoisonnement : le chat de Pallas trouve alors moins de nourriture ou s'empoisonne à son tour.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Le chat de PALLAS

    Il porte le nom de Peter Simon Pallas (1741-1811), zoologiste allemand qui fut le premier à le décrire.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Le chat de PALLAS

    Région d'origine :  de la mer Caspienne au nord de l’Inde, Mongolie, plateau tibétain…

    Programme de conservation : EEP - STATUT UICN  : NT , quasi menacé 

    * sources : http://www.zoodujardindesplantes.fr/fr/animaux/mammiferes/chat-pallas

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    68 commentaires
  • Ménagerie du jardin des Plantes : Karu

    Sa discrétion et son habitat difficilement accessible, souvent dans des zones de conflits, font de la Panthère des neiges, PANTHERA UNCIA, un carnivore peu étudié dans la nature. Braconnage, disparition du territoire et diminution des proies sont les raisons de sa raréfaction. C’est l'un des félins les plus menacés.

    C'est Karu que je vais voir en premier quand je vais à la Ménagerie. j'aime son regard ... 

    Ménagerie du jardin des Plantes : Karu Il aime regarder les visiteurs ... enfin pas trop longtemps.

    Ménagerie du jardin des Plantes : Karu

     j’aimerais bien savoir à quoi il pense ... 

    Ménagerie du jardin des Plantes : Karu

    Cliquez sur mes photos pour les voir en grand format. 

    Photos prises le 18 octobre 2015

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    71 commentaires
  • Jardin des Plantes : Un Carrousel unique au monde 

    Petit-fils de forain, son grand-père travaillait dans la "Cabane à Jackson" comme boxeur, Samy FINKEL maintient la tradition familial en animant le Carrousel, unique au monde, des animaux disparus ou en voie de disparition au Jardin des Plantes de Paris.

    Jardin des Plantes : Un Carrousel unique au monde

    Il a baigné dans le milieu artistique avec une mère danseuse étoile et un père dans le mobilier d'art, et il s'est toujours montré proche de la nature, des animaux et des enfants. 

    Jardin des Plantes : Un Carrousel unique au monde

    Pourtant sa physionomie robuste et son tempérament combatif l'ont mené, au plus fort de sa jeunesse, à pratiquer des sports physiques tels que le rugby et la boxe qu'il a même enseigné. Il devient ensuite cascadeur à Disneyland où il tient le rôle de Shériff dans une troupe composés de "cow-boys et d'indiens"

    Jardin des Plantes : Un Carrousel unique au monde

    Mais avec l'âge et l'expérience, il a fini par écouter la voix de son coeur. Et le destin lui a bien tendu la main.

    Habitant à côté du Jardin des Plantes de Paris, il lui vient l'idée de proposer l'installation d'un manège. Et pas n'importe lequel des manèges : Celui des animaux disparus et en voie de disparition. En effet son amour pour les animaux l'a toujours sensibilisé au drame de la perte d'éspèces animales, aux atteintes graves faites aux écosystèmes, et à la survie de la planète.

    Jardin des Plantes : Un Carrousel unique au monde

    De plus, le boxeur a toujours eu une âme d'enfant. C'est ainsi qu'en 1993, il met en place un premier manège de chevaux de bois. Et en juillet 1994, après un travail fastidieux, il en installe un second où les chevaux de bois sont remplacés par des animaux disparus ou en voie de disparition.

    Alliant la féerie du rêve, sur fond musical, à la prise de conscience d'un phénomène sociétal mondial, Samy FINKEL a composé son "Arche de Noë" avec onze représentants : l'aepyornis de Madagascar, le dodo, le loup de Tasmanie, le glyptodon d'Amérique du Sud, le sivathérium, la tortue à cornes, le panda, le lion de l'Atlas, le tricératops, l'éléphant d'Afrique et le gorille des montagnes.

    Jardin des Plantes : Un Carrousel unique au monde

    Situé à côté du Carré des Iris, entre la Grande Galerie et la Paléonthologie, proche du numéro huit de la rue Buffon et du métro de la gare d'Austerlitz, il ne saurait trouver meilleure place : tout déplacement dans un autre lieu apparaîtrait comme une parfaite ineptie. 

    Jardin des Plantes : Un Carrousel unique au monde

    Dès les premières semaines, il connaît un succès remarquable. Avec les touristes venus du monde entier, il reçoit régulièrement la visite des écoles parisiennes. Des enfants de vedettes et de personnalités, comme Robert De Niro et Emma Truman, n'ont pas manqué d'honorer de leur présence le "manège enchanté". 

    * Vieilles photos retrouvées dans un dossier dans mon ordinateur, à l'époque j'avais mon petit Nikon COOLPIX

    * Source : http://contesie.over-blog.fr/article-34296255.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    57 commentaires
  • La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne (dont je ne sais pas le nom.)

    Je vous présente la compagne de Karu. Pour le moment je ne connais pas grand chose d'elle, sauf qu'elle est bien jolie. 

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne

     

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne

     

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne

    Elle n'est pas du tout intimidée par les visiteurs ... 

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne

     Pas marrant d'avoir le museau qui démange ...

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne

     

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne

     Bon alors il se décide, il monte ou pas ...

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne

    Karu n'a pas vraiment l'air emballé ... 

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Karu et sa nouvelle compagne

    CONSERVATION

    De nombreuses mesures ont été prises pour la sauvegarde de ce félin. Dès 1952, la panthère des neiges devient une espèce protégée en Inde et en Asie centrale. Mais cette mesure de protection n'est guère prise en compte et le braconnage reste en vigueur. En 1975, elle entre dans l'Annexe I de la CITES, en commençant par le Népal.

    Seul le Kyrgyzstan et le Tajikistan n'ont pas ratifié ce statut. Au début des années 1980, est crée la Fondation Internationale de l'Once (International Snow Leopard Trust), dont les études au Népal ont permis de mieux connaître l'animal et de déterminer les dangers le menaçant d'extinction.

    À partir de 1985, l'once entre dans l'Appendice I de la convention sur la migration des espèces sauvages, ratifiée par cinq des douze pays où elle est présente.

    * sources : http://www.manimalworld.net/pages/felins/panthere-des-neiges.htm  

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des plantes : Le Caracal

    Le caracal (Caracal caracal), ou lynx du désert ou lynx de Perse, est un félin du genre Caracal largement répandu en Afrique et en Asie depuis le Moyen-Orient jusqu'au Sous-continent indien. En 2008, le caracal était classé en catégorie préoccupation mineure sur la liste rouge de l'UICN en raison de sa présence relativement commune notamment en Afrique australe et Afrique de l'Est.

    Ménagerie du Jardin des plantes : Le Caracal

    Le caracal est néanmoins considéré comme menacé en Afrique du Nord et rare en Asie centrale et en Inde.

    Le caracal possède de longs pinceaux de poils noirs caractéristiques à l'extrémité des oreilles. Il est également connu pour les bonds pouvant atteindre 3 mètres qu'il est capable d'effectuer pour attraper des oiseaux en vol.

    Ménagerie du Jardin des plantes : Le Caracal

    Le nom binominal Caracal caracal (Schreber, 1776) est attribué au zoologiste allemand Johann Christian Daniel von Schreber qui a décrit Felis caracal en 1776 à partir d'un spécimen prélevé dans la région de la Montagne de la Table, en Afrique du Sud, qui est considérée comme la localité type de l'espèce. Le genre Caracal a été utilisé pour la première fois par le naturaliste britannique John Edward Gray en 1843 sur la base de l'étude d'un spécimen prélevé dans la région du cap de Bonne-Espérance.

    Ménagerie du Jardin des plantes : Le Caracal

    Dans l'histoire de la nomenclature binominale, le caracal a été alternativement classé dans les genres Lynx et Felis, mais des travaux récents en biologie moléculaire tendent à montrer qu'il s'agit d'un genre à part entière apparenté au serval et au chat doré africain.

    Ménagerie du Jardin des plantes : Le Caracal

    Le nom caracal a été donné à cet animal par Georges-Louis Leclerc, Comte de Buffon, dans l'Histoire naturelle, générale et particulière, parue en 1761, en référence à son nom en langue Turque «karrah-kulak» ou «kara-coulac» qu'il pensait signifier "chat aux oreilles noires" ("kara kulak" se traduit en fait "oreille noire" et "karakulak" signifie "caracal"). Il est appelé en Persan «siyah-gush» ("siyāh-gosh" (سیاه‌گوش)) et dénommé dans le nord de l'Inde "syahgosh" ou "shyahgosh" (स्याहगोश) termes qui signifient également "oreille noire".

    Ménagerie du Jardin des plantes : Le Caracal

    En dialecte Toubou, il est appelé "ngam ouidenanga" qui signifie "chat gazelle" en raison de sa réputation de chasseur de gazelles dorkas. En Afrikaans, il est dénommé "rooikat" qui signifie "chat rouge". Il est nommé "nghawa" en Xhosa, "hwang" ou "twana" en Shona, "thwani" en Venda, "thwane" en Tswana, "twani" en Lozi. En Ndébélé il est appelé "intwane" et en Siswati "indabushe". En langue Zoulou il se nomme "ndabushe".

    Bien qu'il soit également appelé lynx du désert ou lynx de Perse, il n'est pas apparenté au genre Lynx mais bien au genre Caracal.

    * sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Caracal 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    58 commentaires
  • La ménagerie du Jardin des Plantes : Tao, Panthère de Chine

    La Panthère de Chine (Panthera pardus orientalis), également appelée "Panthère de l'Amour" du nom du fleuve en Chine, est une sous-espèces de panthère (Panthera pardus) en voie d'extinction.

    La ménagerie du Jardin des Plantes : Tao, Panthère de Chine

     

    La ménagerie du Jardin des Plantes : Tao, Panthère de Chine

    Elle peut atteindre 1,40 m de long pour un poids maximum de 50 kg.

    La ménagerie du Jardin des Plantes : Tao, Panthère de Chine

    Dans les régions désertiques, elle est capable de survivre à la sécheresse en buvant seulement tous les deux ou trois jours.

    La ménagerie du Jardin des Plantes : Tao, Panthère de Chine

    Elle se nourrit généralement de cerfs et de sangliers.

    Elle ne survit plus aujourd'hui que dans un mince territoire le long de la frontière entre la Chine et la Russie. Elle vit dans les forêts et dans les zones rocheuses de l'Amour et de l'Oussouri.

    La ménagerie du Jardin des Plantes : Tao, Panthère de Chine

    La médecine chinoise attribue à sa dépouille des vertus médicinales, et de ce fait, elle est chassée à outrance. Elle a perdu 90% de son domaine vital à cause de la déforestation.

    La ménagerie du Jardin des Plantes : Tao, Panthère de Chine

    Selon les scientifiques, il ne resterait qu'une vingtaine d'individus vivant à l'état sauvage. Environ 200 de ces animaux sont recensés dans des parcs zoologiques.

    * sources : http://www.chine-informations.com/guide/panthere-de-chine_2039.html 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  • Une nouveauté à la Ménagerie du Jardin des plantes : l'Alpaga

    Originaire des hauts plateaux Andins, ce petit camélidé domestique élégant, fin et racé pèse une soixantaine de kg pour une taille d’environ 90 cm. 

    Une nouveauté à la Ménagerie du Jardin des plantes : l'Alpaga

    Il peut vivre une vingtaine d’années.  S’acclimatant facilement, adaptable, rustique et sobre, il a l’instinct grégaire développé et a besoin de la compagnie de congénères. 

    Une nouveauté à la Ménagerie du Jardin des plantes : l'Alpaga

    Il se nourrit principalement d’herbe et de foin. La femelle, après une gestation de prés d’un an, met bas un seul petit appelé « cria ».

    Une nouveauté à la Ménagerie du Jardin des plantes : l'Alpaga

    Son élevage se développe rapidement en France et en Europe et progresse d’environ 15 % par an. 

    Les éleveurs produisent des animaux d’élevage, mais aussi des animaux de compagnie et d’agrément. Les alpagas, eux, produisent de deux à six kilos de laine par an.

    Une nouveauté à la Ménagerie du Jardin des plantes : l'Alpaga

    La sélection améliore considérablement la quantité et les qualités de la laine, qui devient beaucoup plus fine, résistante, lustrée,  douce et élastique (« crimp »). Elle est naturellement anallergique et résistante au feu.  

    Une nouveauté à la Ménagerie du Jardin des plantes : l'Alpaga

    Cet animal familier sortant de l’ordinaire est doux, sociable, intelligent et réservé. Vous pourrez établir avec lui une relation paisible et harmonieuse. Il s’éduque facilement.

    Une nouveauté à la Ménagerie du Jardin des plantes : l'Alpaga

    L’alpaga est respectueux de l’environnement et n’abime pas le sol avec ses pieds. Grâce à ses 22 couleurs naturelles, il n’est pas nécessaire de teindre sa laine.

    * Pour lire l'article complet sur cet animal : http://www.alpaga-developpement.org/Alpaga/Lalpaga.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    54 commentaires
  • "Un simple regard posé sur une fleur et voilà une journée remplie de bonheur." Céline Blondeau

     Jardin des Plantes : Petites fleurs du weekend

    "Les fleurs ne nous laissent jamais tomber. Elles nous accompagnent dans le bonheur et nous soutiennent dans le malheur." Céline Blondeau 

     Jardin des Plantes : Petites fleurs du weekend

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    80 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des plantes : Antilope Nilgaut 

    L'antilope nilgaut (Boselaphus tragocamelus) est un grand bovidé originaire de l'Inde classé dans le genre Boselaphus dont il est l'unique représentant. Ce mammifère est la plus grande espèce d'antilope d'Asie.

    L'antilope nilgaut est une grande antilope, dont la taille varie entre 1,80 et 2,10 m de long, de 1,20 à 1,50 m de haut pour un poids allant de 120 à 300 kg. La queue mesure de 40 à 45 cm de long. Ledimorphisme sexuel est présent chez cette espèce, les femelles étant plus petites et plus légères que les mâles.

    Ménagerie du Jardin des plantes : Antilope Nilgaut

    Madame, qui attend un heureux événement, fait la sieste à l'ombre ... 

    La couleur du pelage des femelles est généralement brun, tandis que celui de mâles est gris bleu. Les jeunes sont généralement de couleur brun pâle. Le poil est court, mais la peau sur la poitrine et le cou des mâles sont plus épais. Des taches blanches ornent le visage et la bordure des lèvres. Le cou est couvert d'un collier blanc et une bande de la même couleur est visible sous le poitrail et, deux autres marquent le dessus des sabots.

    Les jambes minces soutiennent un corps trapu, qui s'incline vers le bas vers l'arrière, tandis que les jambes sont fines, faites pour la course. La tête est longue et étroite surmontée par deux cornes courtes et coniques légèrement incurvées vers l'avant. Celles-ci mesurent en moyenne 18 cm de long et ne sont généralement présentes que chez les mâles. Les femelles n'ont normalement pas de cornes bien que quelques spécimens peuvent en avoir.

    L'antilope nilgaut est une antilope pouvant courir jusqu'à 75 km/h, avec une vitesse de croisière de 25 km/h.

    (Cette antilope me tournait le dos systématiquement dès que je m'approchais pour la prendre en photo. Alors je me suis cachée derrière le feuillage proche de son enclos, mais au premier "clic-clac" j'ai été découverte sur le champ !).

    Ménagerie du Jardin des plantes : Antilope Nilgaut

     

    Ménagerie du Jardin des plantes : Antilope Nilgaut

    L'antilope nilgaut, comme bon nombre d'espèces d'antilopes, est une proie de choix pour les prédateurs affamés. Parmi eux, on retrouve entre autres le tigre, le lion d'Asie, le léopard, le dhole, le loup des indes et le crocodile. Pour échapper à ses ennemis, son ouïe performante ainsi que ses performances en course sont ses seules armes.

    Ménagerie du Jardin des plantes : Antilope Nilgaut

    L'antilope nilgaut n'étant pas considérée comme menacée, elle est inscrite dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN.

    Ménagerie du Jardin des plantes : Antilope Nilgaut

    Cette antilope évolue dans de nombreux parcs nationaux et autres aires protégées en Inde. Elle est considérée comme sacrée par les Hindous en raison de sa ressemblance avec la vache.

    * sources : http://www.manimalworld.net/pages/bovidae/antilope-nilgaut.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Le Percnoptère ou Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), aussi appelé Percnoptère d'Égypte, est une espèce de vautour de l'Ancien Monde que l'on trouve en Afrique autour du Sahara (Maghreb et sud saharien), dans le sud de l'Europe (Espagne, Italie, Grèce, bassin de la mer Noire et sud de la France), et en Asie de la Turquie jusqu'à l'Inde.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Il peut être désigné de façon désuète par le nom de Alimoche ou Catharte alimoche. En Béarn, il est également appelé la Marie-Blanque (En béarnais :Maria Blanca), et a donné son nom au col de Marie-Blanque, un col des Pyrénées françaises situé dans le département des Pyrénées-Atlantiques (64) sur la route de liaison entre la vallée d'Aspe et la vallée d'Ossau.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Sa taille est de 58 à 78 cm, avec une envergure de 150 à 180 cm, pour un poids 1,5 à 2 kg, en fait le plus petit vautour de l'ancien Monde.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Il se caractérise par une face jaune, un bec long et mince, de couleur jaune également (le bout du bec peut être noir), un plumage blanc sauf pour la partie terminale des ailes (rémiges) qui est noire.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Le percnoptère peut se nourrir de tout, la plupart du temps d'animaux morts (dépeçage des carcasses), mais aussi d'œufs dont il brise la coquille (œufs d'autruche en Afrique : il utilise des cailloux de 100 à 300 grammes pour briser la coquille).

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Il peut également être coprophage. L'estomac des percnoptères est parfaitement conçu pour affronter le plus dur des régimes alimentaires.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Grâce à son jabot et à son gésier très extensiles, le charognard peut se bourrer d'un énorme repas avant d'affronter des jours et parfois des semaines de jeûne.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Ses sucs digestifs puissants l'aident à digérer de la viande en putréfaction renfermant des toxines mortelles pour les autres carnivores.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Les pecnoptères adultes vivent généralement en couple. Fidèles et farouches, ils établissent leur nid en des lieux accidentés, des falaises ou des gorges.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Dans une cavité bien abritée, ils amassent des branches sèches, des ossements, des débris divers puis un matelas feutré de laine et de poils.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Protégé depuis 1976, le plus petit vautour présent en France a vu sa population remonter à 87 couples en 2007. Son alimentation se raréfie du fait des lois sanitaires.

    La Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Percnoptère d'Egypte

    Le Percnoptère d'Égypte bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est inscrit à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

    * sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Percnopt%C3%A8re

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    48 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique