• "Si nous pouvions percevoir clairement le miracle que représente une simple fleur, notre vie toute entière changerait".
    Bouddha

    Blog en pause vacances : retour le 4 septembre ...

    Cliquez sur la photo pour la voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • Jolies fleurs de Rambouillet

    “Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir.” Henri Matisse

    Jolies fleurs de Rambouillet

     

    Jolies fleurs de Rambouillet

    “Il est d'étranges soirs où les fleurs ont une âme.” Albert Samain

    Jolies fleurs de Rambouillet

    “On préfère plutôt regarder les fleurs pousser que d'être jardinier.” Marc gendron

    Jolies fleurs de Rambouillet

     

    Jolies fleurs de Rambouillet

    “Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence.” Proverbe japonais.

    Jolies fleurs de Rambouillet

    “Si la vie n'est qu'un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs.” Michel de Montaigne

    Jolies fleurs de Rambouillet

     “Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges.” Khalil Gibran

    Jolies fleurs de Rambouillet

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • Parc du Château de Rambouillet : Artémis à la biche

    Une réplique d'une statue antique du IVe siècle av. J.-C.

    Parc du Château de Rambouillet : Artémis à la biche

    Une réplique de cette même statue antique se trouve dans les jardins du château de Fontainebleau, elle est accompagnée de 4 chiens pour former une fontaine.

    Parc du Château de Rambouillet : Artémis à la biche

     

    Parc du Château de Rambouillet : Artémis à la biche

     

    Parc du Château de Rambouillet : Artémis à la biche

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    48 commentaires
  • La Belle-Dame de Rambouillet

    La Belle-Dame ou Vanesse des chardons, Vanessa cardui, est une espèce de lépidoptères de la famille des Nymphalidae. Papillon migrateur, il possède une aire de répartition quasi-cosmopolite et est l'espèce diurne la plus répandue dans le monde.

    La Belle-Dame est un papillon de taille moyenne à grande : la longueur de l'aile antérieure est en général comprise entre 27 et 34 mm.

    Une grande partie du dessus des ailes consiste en un fond orange à rose saumon orné d'un réseau complexe de taches noires, à l'exception de la partie apicale des ailes antérieures qui est noire à taches blanches. Le dessus des ailes postérieures présente une rangée de 4 à 5 points postdiscaux noirs. Le revers des ailes postérieures est chamarré de beige et de blanc, avec des nervures blanches et cinq ocelles postdiscaux dont certains ont le centre gris-bleu.

    Les deux sexes sont semblables.

    Les individus en cours ou en fin de migration sont souvent reconnaissables à l'aspect délavé de leurs ailes, dû à l'altération des écailles qui les composent.

    La Belle-Dame de Rambouillet

     

    La Belle-Dame de Rambouillet

     

    La Belle-Dame de Rambouillet

     

    La Belle-Dame de Rambouillet

    * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    53 commentaires
  • Rambouillet : Le Moro-Sphinx

    Beaucoup de mal à le mettre dans la boîte celui la !

    Le Moro-Sphinx ... Grâce à sa trompe il pompe le nectar des fleurs en vol stationnaire sans se poser dessus. il vole à 50 km/h, véritable casse tête pour le photographe...

    C'est un petit Sphingidae brun beige au corps trapu. Le Moro-sphinx possède une très longue trompe pour butiner les fleurs, souvent violettes, bleues ou blanches, en vol stationnaire à la manière des oiseaux-mouches. Il butine généralement le nectar des fleurs que les autres insectes ne peuvent atteindre. Il affectionne les sauges, les lavandes. 

    Rambouillet : Le Moro-Sphinx

    * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur la photo pour la voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    70 commentaires
  • Petite balade à Rambouillet, belles rencontres ... et petite pause

    Quelques clichés de ma balade à Rambouillet. J'y ai rencontré de jolies petites grenouilles ... 

    Petite balade à Rambouillet, belles rencontres ... et petite pause

     

    Petite balade à Rambouillet, belles rencontres ... et petite pause

      

    Petite balade à Rambouillet, belles rencontres ... et petite pause

      

    Petite balade à Rambouillet, belles rencontres ... et petite pause

      

    Petite balade à Rambouillet, belles rencontres ... et petite pause

      

    Petite balade à Rambouillet, belles rencontres ... et petite pause

      

    Petite balade à Rambouillet, belles rencontres ... et petite pause

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    74 commentaires
  • Rambouillet : Le bourdon terrestre ou "Cul blanc"

    Le bourdon terrestre (Bombus terrestris), est une espèce d'insectes hyménoptères de la famille des Apidae (de Apis : abeille). Bon pollinisateur, ce bourdon, qui recrée tous les ans de nouvelles colonies établies sous la terre, est commun en Europe où il est élevé pour compenser le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles.

    Rambouillet : Le bourdon terrestre ou "Cul blanc"

    Le bourdon terrestre a colonisé presque tous les milieux terrestres de plaine et moyenne montagne. C'est le bourdon le plus commun en Europe.

    Il est essentiel en région tempérée où il est plus efficace que les abeilles car il pollinise dès l'aube, au printemps à des températures inférieures à 15 °C, par temps couvert, pluvieux et même venteux. Il présenterait une importance croissante en matière de pollinisation, en raison notamment du recul des populations d'abeilles sauvages et domestiques.

    Élevé pour la pollinisation, on trouve dans le commerce des petits nichoirs et des ruches à bourdons. Il est notamment utilisé en culture sous serre où son comportement très peu agressif et ses aptitudes à faire vibrer les fleurs des plants de tomates ou à polliniser uniformément les fleurs des fraisiers sont très appréciées.

    C’est un insecte de 11 à 23 mm caractérisé par son abdomen à l'extrémité blanche (parfois teintée de roux) ce qui lui vaut le surnom de "cul blanc". Le collier et le 2e segment abdominal sont orange ou jaune d'or. 

    Le bourdon est nectarivore, il se nourrit du nectar qu'il trouve en butinant les fleurs qu'il pollinisent. Les larves de bourdon terrestre se nourrissent de pollen ramené par les ouvrières.

    Tout comme l'abeille domestique touchée par le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles, les pesticides peuvent nuire considérablement aux bourdons dans le monde développé. L'étude Chronic sublethal stress causes bee colony failure publiée dans Ecology Letters le 6 octobre 2013 a permis de démontrer que l'exposition des bourdons terrestres à un insecticide à une dose comparable aux doses les plus élevées mesurées dans du nectar de plante traité peut provoquer la mort des colonies8.Il ne pique pas contrairement à l'abeille.

    Rambouillet : Le bourdon terrestre ou "Cul blanc"

     

    Rambouillet : Le bourdon terrestre ou "Cul blanc"

    * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    63 commentaires
  • Rambouillet : Robert le Diable

    Le Robert-le-Diable (Polygonia c-album) est une espèce de lépidoptères de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae, de la tribu des Nymphalini.

    Rambouillet : Robert le Diable

    Dans le Sud de l'Europe, il peut être confondu avec la vanesse des pariétaires.

    Le Robert-le-Diable a des ailes très découpées.

    Rambouillet : Robert le Diable

    Le dessus présente sur un fond orange vif, des marques brunes et des taches claires en bordure.

    Le revers est marbré de brun. Replié, le papillon ressemble à une feuille morte. Les ailes postérieures présentent au revers une tache blanche en forme de C.

    Rambouillet : Robert le Diable

    Le dimorphisme sexuel est léger, il est marqué dans l'intensité de la coloration le découpage des ailes et la taille : le mâle a une envergure de 22 à 24 mm et la femelle de 25 à 26 mm.

    Cette espèce produit deux générations par an, la première, à partir de fin mai, plus pâle que celle que l'on rencontre à partir de juillet, en automne et au printemps après hivernage.

    Rambouillet : Robert le Diable

    Le Robert-le-diable se retrouve en Europe occidentale, en Afrique du Nord, en Chine, au Japon.

    Il est assez commun et présent dans tous les départements de France métropolitaine.

    Il a une tendance dispersive et s'établit à la limite de son domaine, ce qui lui a permis de reprendre des territoires précédemment perdus, en particulier au Royaume-Uni.

    Rambouillet : Robert le Diable

    Le Robert-le-diable affectionne les haies, les clairières et les lisières. Comme la plupart des espèces hivernantes, il apprécie en automne les fruits tombés au sol dans les vergers.

    * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    65 commentaires
  • Rambouillet : Le canard Colvert

    Le Colvert n'est plus à présenter. On le rencontre partout, et on ne le regarde plus. Et c'est bien dommage, car c'est un canard bien beau et surtout très drôle. 

    Rambouillet : Le canard Colvert

     

    Rambouillet : Le canard Colvert

    On le rencontre sur toutes les eaux calmes, sur les lacs, les étangs, les fleuves, dans les marais et les baies abritées, y compris sur les plans d'eau au milieu des grandes villes.

    Rambouillet : Le canard Colvert

     

    Rambouillet : Le canard Colvert

     

    Rambouillet : Le canard Colvert

    Il vit du niveau de la mer jusqu'à 2 000 mètres d'altitude.

    Rambouillet : Le canard Colvert

    * Pour en savoir plus c'est : ICI

    Rambouillet : Le canard Colvert

      

    Rambouillet : Le canard Colvert

      

    Rambouillet : Le canard Colvert

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    62 commentaires
  • Rambouillet : Il suffira d'un cygne

    Le Cygne tuberculé fait partie intégrante des parcs urbains et de la plupart des étendues d’eau de nos régions.

    Rambouillet : Il suffira d'un cygne

     

    Rambouillet : Il suffira d'un cygne

    Mais ce magnifique oiseau blanc est à l’origine un animal sauvage, avec des comportements et des habitudes pas toujours compatibles avec la vie citadine des parcs. Au moment de la nidification, le mâle devient agressif parce qu’il protège sa famille. A nous d’y faire attention et de faire un détour si un nid est présent à proximité de notre chemin. 

    * Pour lire la suite : ICI

    Rambouillet : Il suffira d'un cygne

      

    Rambouillet : Il suffira d'un cygne

      

    Rambouillet : Il suffira d'un cygne

      

    Rambouillet : Il suffira d'un cygne

      

    Rambouillet : Il suffira d'un cygne

      

    Rambouillet : Il suffira d'un cygne

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    77 commentaires
  • Rambouillet : Balade au bord de l'eau

    Pour ce vendredi 30 juin, juste quelques photos de ma balade au bord de l'eau.

    Rambouillet : Balade au bord de l'eau

      

    Rambouillet : Balade au bord de l'eau

      

    Rambouillet : Balade au bord de l'eau

      

    Rambouillet : Balade au bord de l'eau

      

    Rambouillet : Balade au bord de l'eau

      

    Rambouillet : Balade au bord de l'eau

      

    Rambouillet : Balade au bord de l'eau

      

    Rambouillet : Balade au bord de l'eau

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    72 commentaires
  • Rambouillet : Pinson des arbres (mâle)

    C'est aussi l'un des plus communs de nos oiseaux de jardin. De la taille d'un moineau, il est facilement reconnaissable à la double barre alaire blanche et aux rectrices externes blanches de la queue, surtout visible en vol.

    Rambouillet : Pinson des arbres

    C'est un oiseau particulièrement coloré, le mâle se distingue par le haut de la tête et la nuque bleu cendré, le dessous orange-rosé et les bandes alaires blanches et le croupion verdâtre.

    Rambouillet : Pinson des arbres (mâle)

    La femelle du pinson ressemble énormément à la femelle du moineau domestique, mais peut être différenciée par sa bande alaire blanche et son bec conique et tranchant. Comme pour le mâle, on voit son croupion verdâtre en vol.

    Rambouillet : Pinson des arbres (mâle)

     Le chant du Pinson des arbres : ICI

    Rambouillet : Pinson des arbres (mâle)

    * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    67 commentaires
  • Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    ** [A lire aussi l'excellent article sur la Propriété Caillebotte chez Cendrine, du blog "Ma Plume fée dans Paris". Elle y parle également d'Esculapio, fils d'Apollon et de Coronis.] 

    Le blog et l'article de Cendrine : ICI

    Esculape, fils d'Apollon et de Coronis, fille unique de Phlégyas, roi de Béotie, naquit sur le mont Titthion, du côté d'Epidaure, dans le Péloponèse. Comme le mot coronis en grec veut dire corneille, on publia qu'Esculape était né d'un œuf de cet oiseau, sous la figure d'un serpent. On ajoute que Phlégyas, irrité contre Apollon qui avait rendu sa fille mère d'Esculape, mit le feu au temple de Delphes et qu'il en est éternellement puni dans le Tartare où un gros rocher, suspendu au-dessus de sa tête, menace à chaque instant de l'écraser dans sa chute.

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    Selon d'autres, Coronis fut tuée par Diane, ou par Apollon dans un accès de jalousie, et son corps était déjà placé sur le bûcher funèbre, quand Mercure ou Apollon lui-même vint mettre Esculape au jour. L'enfant, confié d'abord à une nourrice nommée Trygone, passa bientôt à l'école du centaure Chiron où il fit des progrès rapides dans la connaissance des simples et dans la composition des remèdes ; il pratiqua avec tant d'habileté et de succès l'art de guérir les blessures et les maladies qu'il fut considéré comme le dieu de la chirurgie et de la médecine.

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    Homère en fait de lui le père de Machaon et Podalire (Podalirios ou Podalerius), habiles médecins de l'armée achéenne pendant la guerre de Troie.

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    Le lieu de sa naissance est disputé entre la Thessalie, la Messénie, Épidaure ; mais Apollon trancha en faveur d'Épidaure quand le débat fut porté devant lui à Delphes.

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

     

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    * Pour en savoir plus : ICI et : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    68 commentaires
  • Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    Voici un banc avec son vasque de pierre. 

    Je n'ai rien trouvé à leur sujet. Sont ils de la même époque que le château, je ne sais. 

    Ce vasque de pierre est sculpté, on peut y voir des personnages, deux têtes de béliers ... Je partage ces quelques photos avec vous.

    ** Petit rajout : Merci à Cendrine, du blog "Ma plume Fée dans Paris" voir son blog : ICI

    "C'est un vase de type Médicis, comme il en existe dans les jardins des grands domaines d'origine royale: Versailles, le Luxembourg, les Tuileries, Sceaux... Ces vases sont une sorte d'incontournable dans l'art d'orner les jardins et les thèmes de prédilection sont d'origine bachique d'où le bélier ou la chèvre, animaux fétiches du cortège dionysiaque..."

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    A priori rien de spécial, mais en y regardant de plus près ... 

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

      

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

      

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    On y voit deux têtes de bélier de chaque côté du vasque ... 

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

      

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    Ici on peut (peut-être) reconnaître Cupidon, Dieu de l'Amour (pour en savoir plus sur Cupidon : ICI)

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

     

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    Toutes personnes ayant des informations je suis preneuse - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    79 commentaires
  • Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Voici deux groupes de sculptures, que beaucoup de gens viennent photographier. Elles sont dans le Parc du Château de Rambouillet. 

    "La charité fraternelle" de Edouard Conny et "La mort de Procris" de Jean Escoula.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    "La charité fraternelle" de Edouard de Conny.

    Julien-Édouard de Conny de Lafay, baron puis vicomte de Conny, né à Moulins (Allier) le 30 mai 1818 et mort dans cette même ville le 18 janvier 1900, est un sculpteur français du XIXe siècle.

    Se destinant tout d'abord à une carrière militaire, Édouard entre à Saint-Cyr en 1837. Dès l'année suivante, il se heurte à l'autorité du nouveau général commandant l'école. Celui-ci venait en effet de rétablir les brimades infligées aux nouveaux élèves, que son prédécesseur avait supprimées. Ayant refusé d'appliquer à ses jeunes camarades un traitement dont il avait été dispensé, Édouard est condamné à un mois de prison puis contraint de donner sa démission.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Il change alors de vocation et se tourne vers la sculpture. Installé à Paris, il étudie dans les ateliers de Dantan aîné et d'Étex. Il se forme également au contact des chefs-d’œuvre de cet art en voyageant en Italie et plus particulièrement à Rome.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Édouard est remarqué par la critique dès le Salon de 1861, où il expose un groupe en plâtre, La Charité fraternelle, qui obtient une médaille de deuxième classe. Quatre ans plus tard, il exécute ce groupe en marbre. Exposé au Salon de 1866, en même temps qu'une autre statue en marbre, La Perdition, il remporte cette fois-ci une médaille. L’État se porte acquéreur du groupe, qu'il destine tout d'abord au jardin des Tuileries après l'avoir présenté au Champ-de-Mars pour l'Exposition universelle de 1867. Retirée du célèbre parc parisien en raison de la fragilité de son marbre, La Charité fraternelle est aujourd'hui visible dans le parc du château de Rambouillet. Un moulage du groupe, présenté à Vienne dans le cadre de l'Exposition universelle de 1873, y est distingué par une médaille.

    * Pour en savoir plus : ICI

    "La mort de Procris" de Jean Escoula

    Jean Escoula, né à Bagnères-de-Bigorre en 1851 et mort à Paris en 1911, est un sculpteur français.

    Jean Escoula reçoit une formation d'apprenti chez son père marbrier jusqu'en 1871. Il travaille comme praticien dans les ateliers de Jean-Baptiste Carpeaux, Jean Gautherin, Alfred Lenoir et Auguste Rodin, tout en développant parallèlement son œuvre personnel.

    Entre 1884 et 1900, il exécute pour Rodin les marbres de Ève, Eternelle idole, Madame Alfred Roll (vers 1887, avec Louis Cornu), Madame Vicuna (en 1888, avec Louis Cornu), Danaïde (vers 1889), ainsi que les chevaux du Monument de Claude Gellée (en 1892, avec Victor Peter).

    Entre 1868 et 1908 il expose au Salon de la société des artistes français, et de 1892 à 1910 au Salon de la Société nationale des beaux-arts.

    Il remporte une médaille d'or aux Expositions universelles de 1889 et de 1900.

    * Pour en savoir plus : ICI

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Céphale et Procris (en grec ancien Κέφαλος καὶ Πρόκρις / Képhalos kaì Prókris) sont un couple d'amants de la mythologie grecque. Ils ont pour fils Arcésios, roi d'Ithaque.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Céphale, prince thessalien, fils de Déion et de Diomédé avait épousé Procris, une des filles d'Érechthée, roi d'Athènes. Elle était d'une beauté remarquable. Il inspira une vive passion à Éos (l'Aurore) ; celle-ci, pour le détacher de Procris, l'engagea à éprouver la fidélité de son épouse. Dans ce but, il s'introduisit près d'elle, caché sous un déguisement : ayant réussi à la séduire, il la chassa de sa présence. Procris, honteuse, s'enfuit en Crète où Artémis lui fit don d'un chien et d'un javelot magique. Plus tard Procris revint dans ses foyers sous l'aspect d'une séduisante jeune fille qui s'offrit l'amour de Céphale en échange des cadeaux de la déesse. Céphale accepta et Procris se fit alors reconnaître.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Les deux époux se réconcilièrent. La jalousie cependant étreignait le cœur de Procris qui pensait que son époux rejoignait Éos lors de ses parties de chasse. Une nuit, elle le suivit donc en cachette. Par mégarde elle remua une branche. Pensant qu'un gibier se cachait derrière le feuillage Céphale lança son javelot et perça le corps de sa chère Procris ; désespéré par cette mort, il se tua avec le même javelot. Selon une autre version, l'aréopage le bannit pour ce meurtre. Il se retira dans l'île qui prit de lui le nom de Céphalonie et hanté par le fantôme de sa bien-aimée finit par se jeter à la mer.

    * Pour en savoir plus : ICI

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

     Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    73 commentaires
  • Les oies du Parc du château de Rambouillet

    "A Paris nous avons des pigeons, à Rambouillet, nous avons des oies."

    A choisir je préfère les oies, elles sont plus drôles et plus jolies. Il n'est pas rare de les voir se disputer, se courir après. 

    Il n'est pas rare non plus de les voir voler au dessus de nos têtes, même en ville ! ça j'adore !

    Voici quelques photos de différentes oies, prises en photos au parc du château.

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    77 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique