• Chevreuse : Rénovation du château de la Madeleine

    Le château de la Madeleine a conservé son allure de forteresse du XVe siècle. 

    Chevreuse : Rénovation du château de la Madeleine

    Après avoir racheté à Bougival l’an dernier la maison du compositeur Georges Bizet pour près d’un million d’euros, le Département continue d’investir dans le patrimoine.

    Au cours du deuxième semestre 2019, il va, ainsi, enclencher des travaux de conservation et d’entretien du château de la Madeleine à Chevreuse (Yvelines) qui lui appartient depuis les années 1980.

    Restaurer le donjon

    Le chantier commencera par enlever la végétation de la muraille et réparer les fuites. 

    Trouver de l'espace pour un éventuel parking. Des approches sont en cours avec des agriculteurs pour voir là où le Département pourrait acquérir de l’espace pour créer des places de stationnement », explique la vice-présidente.

    Chevreuse : Rénovation du château de la Madeleine

     

    Chevreuse : Rénovation du château de la Madeleine

    Le site, qui accueille 60 000 visiteurs par an, héberge toujours le siège du Parc naturel régional de la haute Vallée de Chevreuse.

    Chevreuse : Rénovation du château de la Madeleine

     

    Chevreuse : Rénovation du château de la Madeleine

    * Pour en savoir plus sur le projet : ICI - Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    70 commentaires
  • Rambouillet : La Pie bavarde (2)

    Suite de ma série sur la pie bavarde … 

    Alimentation : La pie bavarde se nourrit le plus souvent au sol , son régime est varié : insectes, larves, araignées, escargots, vers, lézards, petits rongeurs, elle cherche aussi des œufs ou des oisillons au nid, on la voit également souvent sur le bord des routes se nourrissant d’animaux écrasés par les voitures, elle tue aussi parfois des animaux blessés ou malades.

    Rambouillet : La Pie bavarde (2)

    La pie bavarde a pour cri typique un bavardage criard "chack-chack-chack-chack-ckack". C'est un oiseau très bruyant quand il est en groupes, lançant des cris rapides et nasillards.

    Rambouillet : La Pie bavarde (2)

     

    Rambouillet : La Pie bavarde (2)

    Vidéo d'une pie qui Jacasse : 

    Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    43 commentaires
  • Rambouillet : Dès que le printemps revient (3)

    Petite balade en famille dimanche 31 mars … Il faisait vraiment très beau. 

    - "Je suis preneuse pour les nom de ces fleurs, merci" !

    Merci beaucoup pour votre aide, c'est super !! 

    Donc voici un  cognassier du Japon et un  forsythia … 

     Rambouillet : Dès que le printemps revient (3)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (3)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (3)

     Et voici des fritillaires impériales ...

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (3)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (3)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (3)

    A suivre … Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  • Rambouillet : Le nid de la Pie bavarde

    Les deux adultes construisent le nid en cinq à six semaines. Le nid est une coupe de boue tapissée d'herbes, radicelles et poils, à l'intérieur d'une grande et volumineuse structure, faite de solides brindilles de bois, parfois épineuses.

    Rambouillet : Le nid de la Pie bavarde

    Le nid a deux entrées, et se situe dans un arbre ou un buisson, à quelques mètres au-dessus du sol.
    La femelle dépose 4 à 9 oeufs gris-vert tachetés de brun foncé. L'incubation dure environ 16 à 21 jours, assurée par la femelle. Elle est nourrie par le mâle pendant cette période. Les deux parents nourrissent les poussins nidicoles, et le mâle protège le nid.

    Rambouillet : Le nid de la Pie bavarde

    Les jeunes quittent le nid à l'âge de 25 à 29 jours et les groupes familiaux restent unis jusqu'à l'automne. 

    Rambouillet : Le nid de la Pie bavarde

    * Sources Wikipédia - Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • Rambouillet : La Pie bavarde

    La Pie bavarde (Pica pica) est l'une des grandes espèces de corvidés parmi les plus répandues en Europe et dans une grande partie de l'Asie. Les pies peuvent aisément être identifiées grâce à leur morphologie et à leur plumage noir et blanc caractéristique. Il existe 13 sous-espèces de pie bavarde.

    La pie bavarde arbore un plumage noir sur le dessus du corps, au niveau de la tête, de la poitrine et de la partie sous-caudale, et blanc au niveau du ventre, des flancs, des rémiges primaires et à la base des ailes. Le plumage noir montre des reflets métalliques, bleuâtres sur les ailes, violacés sur le corps et la tête, et verdâtres sur la queue, dus à une iridescence des plumes. Le bec est noir, de même que les pattes et l'iris des yeux.

    Rambouillet : La Pie bavarde

     

    Rambouillet : La Pie bavardeSon statut actuel en France est celui d'Espèce commune, en déclin.

    Sa réputation de voleuse a servi de prétextes à différents ouvrages comme l'opéra de Gioachino Rossini La gazza ladra (La pie voleuse) ou la bande dessinée Les Bijoux de la Castafiore d'Hergé.

    Ses vocalisations fréquentes ont donné naissance à l'expression bavarde comme une pie. La curiosité de cet oiseau a donné l'expression curieux(se) comme une pie.

    Rambouillet : La Pie bavarde

    * Pour en savoir plus : ICI

    Rambouillet : La Pie bavarde

     

    Rambouillet : La Pie bavarde

    Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    49 commentaires
  • Rambouillet : Dès que le printemps revient (2)

    Le camélia est un très bel arbuste à fleurs grâce à sa belle floraison, à l’automne, en hiver ou au printemps.

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (2)

    Nom : Camellia
    Famille : Theacées
    Type : Arbuste à fleurs

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (2)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (2)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (2)

    Un jeune moineau je pense … 

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (2)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (2)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (2)

     Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    49 commentaires
  • Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

    Le soleil est de retour, les oiseaux chantent et font leur nid … Le printemps est là !! 

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

    "Je dois te parler des jonquilles, Maggie. Elles sont parfumées, belles et revêches. Chacune a son parfum et sa personnalité bien à elle."

    Paradise - Simone Elkeles

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

     

    Rambouillet : Dès que le printemps revient (1)

    Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    55 commentaires
  • Rambouillet : Quelques clichés entre deux giboulées !!

    Pas évident de prendre des photos par un temps aussi moche. Voici quelques clichés pris entre deux giboulées. Clichés pris dans mon nouveau chez moi … 

    Rambouillet : Quelques clichés entre deux giboulées !!

     

    Rambouillet : Quelques clichés entre deux giboulées !!

     

    Rambouillet : Quelques clichés entre deux giboulées !!

     

    Rambouillet : Quelques clichés entre deux giboulées !!

     

    Rambouillet : Quelques clichés entre deux giboulées !!

    Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    79 commentaires
  • "Ballade à la lune" Alfred de Musset

     

    "Ballade à la lune" Alfred de Musset

     

    BALLADE A LA LUNE

    Lune, en notre mémoire,

    De tes belles amours

    L’histoire

    T’embellira toujours.

    Et toujours rajeunies,

    Tu seras du passant

    Bénie,

    Pleine lune ou croissant. 

    T’aimera le vieux pâtre,

    Seul, tandis qu’à ton front

    D’albâtre

    Ses dogues aboieront.

    T’aimera le pilote

    Dans son grand bâtiment,

    Qui flotte,

    Sous le clair firmament !

    Et la fillette preste

    Qui passe le buisson ;

    Pied leste,

    Et chantant sa chanson.

    Alfred de Musset 

    "Ballade à la lune" Alfred de Musset

     

    "Ballade à la lune" Alfred de Musset

    Cliquez sur les photos …  

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    53 commentaires
  • La pêche du Héron cendré

    Ce héron cendré avait l'air bien ennuyé avec son poisson !! Trop gros ? 

    Après bien des efforts, il est reparti en laissant son poisson sur place ! 

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

     

    La pêche du Héron cendré

    Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    63 commentaires
  • Balade printanière

    Balade du 3 mars 2019

    Balade printanière

     

    Balade printanière

     

    Balade printanière

     

    Balade printanière

     

    Balade printanière

     

    Balade printanière

     

    Balade printanière

     

    Balade printanière

    Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • Un air de printemps : Le perce-neige

    Le perce-neige est une jolie petite fleur blanche, dont la floraison annonce la fin de l'hiver.

    Un air de printemps : Le perce-neige

    Cette plante, originaire d’Europe et d’Asie, est la première fleur à fleurir dans l'année, dès la fin du mois de janvier ou le mois de février. Elle doit son nom à sa capacité à percer une petite couche de neige.

    Un air de printemps : Le perce-neige

    Cette fleur, qui symbolise la victoire du printemps sur l’hiver, porte plusieurs noms imagés comme "goutte de lait", "clochette d'hiver", "galanthine" ou "galanthe des neiges".

    Un air de printemps : Le perce-neige

     

    Un air de printemps : Le perce-neige

     

    Un air de printemps : Le perce-neige

    On trouve le perce-neige sauvage dans les sous-bois et les zones rocheuses.

    Cliquez sur les photos …  

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • A la recherche du merle moqueur

    J'ai constaté depuis quelques temps déjà l'absence du merle noir lors de mes balades dans la campagne rambolitaine.  J'étais habituée de le rencontrer et d'entendre son merveilleux chant.

    A la recherche du merle moqueur

     

    A la recherche du merle moqueur

     

    A la recherche du merle moqueur

    Photos prises en 2016 à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (78)

    Hier, avec ce beau soleil de février, je suis allée à sa recherche … Je suis allée dans les endroits où je l'avais photographié les années précédentes, mais rien … Pas l'ombre d'une petite plume de mon ami le merle moqueur. 

    Des amis habitants les Hauts-de-Seine (92) et ayant un jardin, m'ont confirmé son absence dans leur jardin. 

    Alors j'ai fait ma petite enquête et ce n'est pas réjouissant du tout ! 

    Les ornithologues ont observé une nouvelle augmentation de la mortalité chez les merles noirs. En cause, un virus africain injecté par les moustiques.

    On l’appelle « Usutu », il a pour berceau l’Afrique, son nom est d’ailleurs inspiré d’une rivière en Afrique du Sud. Transporté par les moustiques, ce virus provoque des effets neurologiques désastreux chez nos passereaux, dont le merle noir, et rapaces nocturnes : apathie, perte de coordination des mouvements, anorexie… et, à terme, la mort, laissant des dépouilles sans trace apparente de lésion.

    « On constate une augmentation du nombre de départements touchés », remarque Jean-Michel Passerault, au Groupe ornithologique des Deux-Sèvres : deux départements concernés en 2016, dix-sept cette année : sur une carte dressée par Sagir, les cas recensés couvrent un grand quart nord-ouest de la France, entre le Morbihan au nord, la Dordogne au sud et l’Allier à l’est.

    « Cela dit, relativise encore Jean-Michel Passerault, s’il y a présomption, il n’est pas formellement établi qu’ils ont réellement succombé à Usutu. »  … Affaire à suivre donc. 

    J'espère que mes clichés ne deviendront pas des images d'archives !! 

    A la recherche du merle moqueur

     

    A la recherche du merle moqueur

    Photos prises à Rambouillet, l'été dernier (juin 2018)

    * A lire pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    62 commentaires
  • Coucher de soleil en forêt de Rambouillet

    Voici trois clichés pris hier dimanche vers 18 h … 

    Coucher de soleil en forêt de Rambouillet

     

    Coucher de soleil en forêt de Rambouillet

     

    Coucher de soleil en forêt de Rambouillet

    Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    76 commentaires
  • Le gui : Une nuisance pour les arbres

    Il est de tradition de s’embrasser sous une branche de gui pour profiter d’une vie longue et prospère au moment des fêtes de Noël et à minuit du jour de l’an. C’est d’ailleurs à cette époque que le gui est le plus facile à trouver et abondant.

    Mais c’est chez les Druides que le gui fut considéré très tôt comme une plante sacrée. Ils l’utilisèrent longtemps pour guérir certaines maladies, apporter fertilité et protection contre la sorcellerie.

    Le Gui est une plante dépourvue de racine qui vit dans les arbres et qui prend, au fil des ans, l’apparence d’une grosse boule.

    Le gui : Une nuisance pour les arbres

    Plante parasite, le gui s’installe dans de nombreux arbres de nos régions comme l’aubépine, le robinier, le saule pleureur, le pommier, le tilleul et surtout le peuplier.

    Le gui : Une nuisance pour les arbres

     

    Le gui : Une nuisance pour les arbres

    Le gui est considéré comme une plante nuisible pour les arbres mais il convient de mesurer la nuisance car il reste un formidable vivier de nourriture pour les oiseaux pendant l’hiver.

    L’arbre a alors tendance à s’épuiser plus rapidement et c’est la raison pour laquelle il est parfois recommandé de se débarrasser du gui.

    Le gui : Une nuisance pour les arbres

    Bien visible dès l’automne, il laisse apparaître une boule dans les arbres qui ont perdu leurs feuilles.

    Le gui : Une nuisance pour les arbres

    Le gui, ou viscum album, est une plante considérée comme parasitaire pour de nombreuses espèces d’arbres. 

    Le gui : Une nuisance pour les arbres

     

    Le gui : Une nuisance pour les arbres

    Floraison : Mars-avril

    * Sources : ICI

    Cliquez sur les photos … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    98 commentaires
  • "Il fait un froid de canard"

    Signification : Un froid vif. 

    Origine : On emploierait cette expression en référence au froid très vif qu'il peut faire en hiver, lors de la période de la chasse aux canards frown

    "Il fait un froid de canard"

    Cliquez sur la photo … 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    49 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique